omemef.fr

On râle, on se plaint…

On râle, on se plaint… On dit merci, on s’excuse, on sourit. On jure, on dit que c’est dur, qu’on n’a pas le choix de vivre ailleurs… que l’on est bien obligé de dire oui, d’accepter, de renoncer… Ici,
on vit Ici, on meurt.

Ici, on attend… On espère… Un sourire, un regard, une parole qui fait vivre, qui montre que l’on existe… encore… On attend que la vie se termine… Quand, comment ? Personne ne peut le dire et c’est bien ainsi… En attendant d’être mort, on est pourtant encore tellement vivant !!!
Devant la porte d’une chambre. Je frappe. Qui vais-je trouver derrière, quelle personne vais-je rencontrer ? Un homme, une femme, en train de s’éloigner de sa vie et dont je vais m’approcher pour un instant, un moment , sans projet, sans rien savoir d’elle ou de lui, avec juste le désir de partager avec lui, avec elle… en vérité… un sourire, une parole. Accorder une écoute discrète et respectueuse à ce que cet être va me dire, accueillir ses silences, ses soupirs ou ses larmes, échanger rires et sourires, entendre ses incohérences. Sans jugement et avec humanité, celle
que tout être humain peut donner à un autre être humain. Aller à sa rencontre, juste pour lui témoigner que nous vivons dans le même monde, malgré son âge, sa maladie, son isolement, son handicap, ses angoisses, ses pertes de mémoire, sa peur de quitter ce monde. Tenir une main, caresser un front ou bras, soutenir un regard, fredonner une chanson.
Penser que je vais lui donner de moi-même, et recevoir tellement plus que le peu que je lui ai offert.

Bénévole d’accompagnement

admin7905

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *